OFAJ / DFJW, Témoignages

Le témoignage de MGS

Parmi les premières à répondre à mon appel à témoignages, MGS s’est montrée enthousiasmée à l’idée de partager son expérience. Près de deux heures de conversation plus tard, je peux confirmer son enthousiasme à témoigner de son expérience de vie à l’étranger, et plus particulièrement de Berlin. Impossible de compiler tous les sujets abordés lors de notre entrevue ; j’en garde certains en tête (comme les présidentielles, le rapport des Allemands à l’Histoire et l’influence encore actuelle de l’ancien clivage est/ouest berlinois) et vous retranscris ce qui concerne plus directement l’expérience de MGS dans sa participation au Grundschullehreraustausch… et même au-delà puisque prolongations il y a eu.

C’est une visite chez son frère, qui a vécu aux États-Unis, puis un échange Erasmus en Suède pendant ses années d’IUFM qui lui ont donné le goût de la mobilité. Trois années d’enseignement plus tard, ses envies d’ailleurs se concrétisent. L’Allemagne arrive un peu par hasard : au détour d’une conversation privée avec une collègue, MGS apprend Lire la suite

Par défaut
Hors sujet… mais pas tant que ça, Vie quotidienne

Compte à rebours

10, comme le nombre de classes de mon école principale, et comme le nombre de collègues en charge de ces dix classes. Je n’ai pas oublié que je vous devais un article sur cette école dont j’ai encore du mal à me dire que je n’y enseignerai plus. Une chose est sûre : j’y reviendrai, au moins en visite, et des liens sont déjà en place pour établir un projet d’échange entre mes anciens élèves, et les nouveaux qui m’attendent à la rentrée. Affaire à suivre !
Au total, avec mes deux écoles confondues, ce sont 163 élèves différents à qui j’aurai enseigné au moins une heure cette année. 183 si l’on compte, hors enseignement du Français, la 1. Klasse que j’ai suivie tout au long de l’année en Kunst (Arts Visuels). C’est beaucoup… mais loin de mon record de 2015-2016 : 216.

9*, comme le nombre de pièces que j’ai glissées dans mon Sparschwein. Certes, je maîtrise beaucoup mieux l’Allemand… mais Lire la suite

Par défaut
Mots d'enfants, Schule, Vie quotidienne

Brèves footballistiques

Les Allemands, fans de foot ? Je vous autorise le cliché : oui, c’est vrai. Mes élèves ne dérogent pas à la règle, et dès que l’on glisse un peu de foot dans la séance de Français, l’appât est tout trouvé pour captiver les garçons (pardonnez-moi pour le cliché… néanmoins vrai !). J’aurais pu vous égrainer les perles sur le sujet au fur et à mesure de l’année, mais cela aurait été quelque peu redondant, voici donc un collier des perles les plus mémorables.

Griezmann
Un élève franco-allemand disait fièrement à l’un de ses camarades que le nom de Griezmann, prononcé à la française, devait se prononcer Lire la suite

Par défaut
OFAJ / DFJW, Vie quotidienne

Les 10 commandements de l’enseignant en échange – #7

Dans les épisodes précédents :

Cinq kilos au moins tu prendras

FAUX… Constante parfaite si l’on compare entre mon arrivée fin août à Kassel et mon départ à venir (à moins que je prenne cinq kilos dans les jours qui viennent). Si l’on regarde dans le détail, la courbe décroit légèrement jusqu’aux vacances de Noël, puis remonte en flèche lors de ces vacances (en France, donc, pas en Allemagne), et décroit à nouveau en douceur. Encore un argument Lire la suite

Par défaut
Vie quotidienne

Bière et censure

Mercredi dernier, j’ai remis à l’ordre du jour notre tradition du mercredi. Ces dernières semaines, nous l’avions laissée un peu de côté, et c’était bien dommage. Non pas (uniquement) pour la bière, mais surtout parce que ce rendez-vous hebdomadaire était l’occasion de nous raconter nos dernières petites histoires – que je savoure encore plus que la bière. J’ai donc sorti mon plus beau regard de chat potté et ai dit à mes coloc’s que comme c’était notre avant-dernier mercredi ensemble, on ne pouvait pas une fois de plus reporter la tradition.
Puisque les beaux jours sont revenus, plutôt que de nous rendre dans un bar ou un Biergarten, nous sommes passés Lire la suite

Par défaut
En VO c'est mieux, Vie quotidienne

verblümt

J’ai appris tout récemment une expression allemande : durch die Blume sagen (littéralement : dire par/à travers la fleur). On peut aussi dire : « verblümt sagen » . J’ai trouvé l’image très mignonne, j’imaginais déjà un bouquet de roses rouges en guise de déclaration à l’élu(e) de son coeur. Mais le rêve fut de courte durée : l’expression est beaucoup plus négative, elle signifie plutôt : dire à mots couverts. Et généralement pas des compliments.
Je comprends mieux maintenant pourquoi je n’ai pas croisé un seul fleuriste à Kassel. Lire la suite

Par défaut
Hors sujet… mais pas tant que ça, OFAJ / DFJW

Appel à témoignages

Mon année en Allemagne se termine bientôt, Apfelschorle va donc basculer de l’autre côté de sa ligne éditoriale (souvenez-vous : je vous la décrivais ici) : de journal de bord, le blog remplira désormais davantage sa fonction de promotion du Grundschullehreraustausch… avant de sans doute un jour rebasculer en journal de bord quand je remettrai les pieds en Allemagne. Que les lecteurs les plus fidèles soient cependant rassurés, puisqu’il me reste encore des articles à publier au sujet de mon année d’échange. Je continuerai également à écrire sans doute l’année scolaire prochaine – moins fréquemment, mais quand même. Vous pouvez donc ranger vos mouchoirs, l’Abschiedsartikel (mot employé par mon coloc’ pour désigner mon dernier article sur le blog – quand je vous disais que tout mot pouvait être Abschied-quelque chose) n’est pas pour aujourd’hui.

Revenons au sujet du jour. Lire la suite

Par défaut